Les funérailles et cimetière

Une des plus grandes souffrances de l’existence consiste en la perte d’un être cher.  La peine qui envahit l’âme au moment d’un tel drame a sa noblesse, car elle signifie l’amour et les liens tissés tout au long d’une vie, toujours trop courte.

deuil-et-esperance

L’Église, lors d’une telle épreuve, a un rôle d’accueil, de soutien et d’accompagnement.  C’est un temps bien court où les personnes dans le deuil sont invitées à confier leur douleur à Dieu dans la prière.  C’est un temps pour, dans la foi, présenter à Dieu la personne que nous avons aimée, en faisant mémoire du passé et en espérant les retrouvailles à la Table du Royaume éternel.

Il n’est pas rare d’entendre des personnes dire comment la liturgie des funérailles à l’église a été source de réconfort et de paix, au-delà de leurs attentes.  Jésus-Christ, qui a pleuré son ami Lazare, qui a lui-même dit « mon âme est triste à en mourir » à la veille de sa mort, est particulièrement présent lors de funérailles avec messe, car dans le sacrement de l’eucharistie, Il communique son amour qui porte nos péchés, nos souffrances et nos morts sur sa Croix, et qui agit dans la puissance de sa Résurrection.

Share Button